Le paradoxe

Petite erreur de communication qui aurait pu faire des dégâts… La semaine dernière un avion de la compagnie China Eastern a décollé sans autorisation de l’aéroport d’Osaka au Japon !

Insubordination ? Du tout ! Le pilote n’aurait en fait tout simplement pas compris les instructions de la tour de contrôle données (comme toujours dans la navigation aérienne) en anglais.

Ca fait désordre, China Eastern a immédiatement promis « d’améliorer le niveau de communication en anglais » de son personnel.

Ca fait désordre oui, mais l’anecdote reste symptomatique. Deuxième économie mondiale, le pays s’internationalise à toute vitesse, les grandes marques internationales envahissent les artères de ses mégalopoles.  Mais personne ou presque n’y parle anglais… pas même les pilotes d’une des principales compagnies aériennes du pays.

 

A la croisée des chemins, ses habitants se voient devenir la première puissance mondiale, mais le pays est encore « émergent » selon la formule consacrée, et une bonne partie de la population y est encore pauvre. Et voilà ce qui est passionnant dans la société chinoise.

 

Vous n’êtes jamais allé en Chine, le but de ce blog, c’est donc de vous en donner l’envie.

Vous connaissez la Chine comme votre poche (et donc bien mieux que moi qui y ai passé 6 petits mois), le but de ce blog, c’est de vous permettre de partager cet intérêt… Et de creuser ce paradoxe de la société chinoise.

 

A bientôt pour le deuxième post…