30 janvier 2012: les cinq liens de la semaine

Rien ne va plus. Après avoir enterré le réalisateur Théo Angelopoulos – lauréat de la palme d’or à Cannes en 1998 pour son film L’éternité et un jour -  les Grecs ont à nouveau les yeux rivés sur leurs politiciens.

Theo Angelopoulos - l'un des plus grands réalisateurs grecs

Les négociations entre le gouvernement hellène et les créanciers privés n’avancent pas, et la population exprime un ras-le-bol presque nostalgique. Les gouvernants, quant à eux, n’hésitent pas non plus à crier au scandale, à en croire le positionnement du ministre des finances Evangélos Venizélos contre la perte de souveraineté du pays que provoquerait la décision de donner à l’Union européenne un pouvoir décisionnel sur la gestion budgétaire grecque.

Evangélos Venizélos, le ministre grec des Finances

A l’occasion de l’ouverture du nouveau sommet de l’Union, l’Europe ne paraît plus au bord du gouffre. Il n’empêche. La Grèce continue à inquiéter – et finit par ressembler à un enfant malade difficile à soigner.

Ce contenu a été publié dans Les cinq liens de la semaine, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>